Guide pas-à-pas de l’email marketing: 7 étapes pour réussir son emailing[2020]

Envie d’augmenter ses performances en mailing ou bien d’apprendre à connaître l’email marketing ? Oyez, oyez, visiteur, vous êtes au bon endroit. Voici un guide complet en X étapes.

Avant-propos: cet article contient des liens affiliés. Qu’est ce que l’affiliation ? En achetant des produits via le lien, je touche une commission sur la vente, versée par le vendeur, SANS FRAIS SUPPLEMENTAIRE pour vous.

 

#1 Augmenter rapidement sa base d’email: l’importance de la capture de mail opt-in

Avoir une base de contact c’est bien, l’augmenter c’est encore mieux ! Les bases de données dynamiques sont, en effet, plus performantes et augmenter le nombre de contact au début du tunnel de conversion c’est augmenter le nombre de vente.

Si toutefois vous débuter en emailing et que vous n’avez pas de mailing list, vous pouvez parfaitement transformer vos fichiers clients papiers (ancien acheteur, carte de fidélité…) en listes pour vos campagnes. Vous aurez, avec cette technique, une meilleure idée du segment où classer vos contacts.

Mais cela risque de ne pas être suffisant pour faire croître votre commerce le recrutement de nouveaux prospects reste indispensable. C’est là que la mise en place d’une stratégie de capture d’email prend son importance.

Le but: amener les gens à laisser leurs coordonnées (en l’occurrence, principalement leur adresse mail). Il existe plusieurs techniques pour l’atteindre:

  • l’inscription à une newsletter via votre site
  • la création d’une landing page (“page d’atterrissage”), puissante technique pour l’acquisition de données et qui permet de conduire les lecteurs vers un endroit spécifique de votre site
  • l’offre, en échange des données, d’un produit ou d’un service: livre blanc, réduction sur un produit, séquence de mail offrant des informations exclusives

Le tout est de créer de la valeur en échange des coordonnées. Ceux qui s’inscrivent doivent retirer quelque chose de leur geste, afin de créer une relation à double courant, et non pas unilatérale (des utilisateurs vers vous.)

Il faut donc faire attention à plusieurs points:

  • le nombre de données à récolter: plus vous voudrez recueillir de données, moins vous recruterez de prospect, Les personnes rechignent plus à remplir des formulaires trop long. Vous aurez par contre des informations plus vastes afin d’ajuster vos stratégies marketing.

Dans la majorité des cas, demander le prénom et l’adresse mail suffit. Le prénom est un excellent moyen pour personnaliser vos futures campagnes.

  • les landing pages doivent être plus visuelles que textuelles. Les internautes doivent comprendre rapidement de quoi vous leur parlez, ce qu’il gagneront en échange de leurs coordonnées. Il n’est pas utile de les noyer dans trop d’informations, vous pourrez leur en donner plus par la suite.

La réalisation de test A/B, identiques à ceux que nous verrons plus loin en ce qui concerne l’emailing, est un excellent moyen de maximiser la création des landing pages.

Plusieurs solutions existent pour optimiser votre capture d’email. Les grandes plateformes d’emailing, comme sendinblue, proposent la création de landing pages mais parfois pour des forfaits onéreux, surtout lorsque l’on débute son activité.

Voici un outil pour augmenter rapidement votre liste d’email.

# OptinMonster [en anglais]

Disponible uniquement en anglais mais d’une efficacité redoutable, optinmonster dispose d’une large gamme de produits, tous centrés sur la capture d’email,

tous personnalisables aux couleurs de votre entreprise.

La grande diversité de fenêtre de capture est ce que j’aime avec OptinMonster. Vous pouvez réellement faire ce que vous voulez ! Quelques fonctionnalités:

  • différentes formes de campagne: barre flottante, apparition en plein écran, fenêtre déroulante
  • des triggers personnalisables: apparition après un certain délai, l’exit-intent qui fait apparaître la barre de capture si l’utilisateur se dirige vers la croix de fermeture de la page, suivant le scrolling…
  • des options de targeting pour affiner son ciblage en fonction de nombreux critères: intérêts, provenance…

L’interface est très simple, même si vous ne maîtrisez la langue de Shakespeare et permet une navigation fluide. La création des différents éléments se fait via une interface en “drag ‘n drop” très agréable.

En panne d’inspiration? OptinMonster propose des templates pour vos différentes campagnes, pour ne jamais être à court d’idées!

OptinMonster offre également une “Université” en ligne pour se former et s’améliorer dans la capture de lead.

Avec un prix d’entrée de gamme de seulement 9$/mois, vous pouvez commencer dès maintenant à augmenter votre mailing list!

#2 Choisir son logiciel d’email marketing

Bien choisir sa plateforme d’emailing est une étape à ne pas négliger dans la conception de sa stratégie. Vous devez choisir celle qui correspond le mieux à vos besoins et à votre porte-monnaie, bien sûr. Vous n’aurez en effet pas besoin, du moins dans un premier temps, de toutes les options proposées.

Ce qui différencie les plateformes:

  • le prix en fonction du nombre de mails envoyés (en général en nombre de mails par mois)
  • les services proposés en plus, notamment les services de création de landing pages ou de gestion avancée d’auto-répondeur
  • la qualité de la délivrabilité (le fait que votre mail arrive bien là où il doit, on en parle plus loin)

En fixant clairement vos objectifs et vos moyens, vous pourrez déterminer quelle offre est la plus adaptée pour vous. Comptez-vous n’envoyer qu’un mail de newsletter une fois de temps en temps à vos clients ? Ou bien faire de l’emailing votre stratégie centrale de recrutement de lead, de relance de panier et d’annonce de produit ?

Beaucoup de plateformes proposent des essais gratuits donc n’hésitez pas à en essayer plusieurs afin de trouver celle avec laquelle vous êtes le plus à l’aise.

Voici une liste de 3 plateformes performantes pour votre stratégie marketing.

#1 Sendinblue

 

Sendinblue est une plateforme d’email marketing populaire. Elle a l’avantage de proposer une prestation à 0€ par mois comprenant l’envoi de 300 mails par jour avec nombre de contacts illimité.

Outre le service d’emailing, sendinblue propose également plusieurs services de marketing:

  • sms marketing
  • création de landing page
  • service de CRM pour la gestion clientèle
  • mise en place de campagne FacebookAd

La plateforme est très intuitive et permet de lancer rapidement sa première campagne grâce à un système de création de contenu en “drag and drop” facile à prendre en main..

Les plus de sendinblue:

  • une offre gratuite pour débuter avec un outil puissant
  • des fonctionnalités variées de marketing
  • facilité d’utilisation

Prix: de 0€ par mois à 129€ pour des volumes conséquents et des fonctionnalités avancées.

 

Commencez gratuitement avec sendinblue et faites exploser vos ventes.

#2 Getresponse

Getresponse est une autre plateforme populaire qui propose une solution d’email marketing.

Outre les fonctions classiques de marketing automation via auto-répondeur, Getresponse propose également:

  • la création de webinar, de plus en plus en vogue dans le monde du marketing.
  • La plateforme propose également de réaliser des tunnels de vente (des “funnels”), depuis l’attraction du trafic vers la conversion.

Les plus de Getresponse:

  • une plateforme sûre avec un bon taux de délivrabilité et
  • la possibilité de créer un tunnel de vente complet
  • des formations pour progresser à toutes les étapes de l’emailing

Commencez dès maintenant avec Getresponse pour seulement 13€ par mois comprenant la gestion d’une mailing liste de 1 000 contacts.

#3 Sarbacane

Sarbacane est une solution d’email marketing moins accessible pour les portefeuilles modestes que les autres présentées précédemment, mais proposant un accompagnement personnalisé avec un coach et un webinar pour aider à développer son business.

Sarbacane offre:

  • des solutions d’email marketing automation avec répondeur,
  • des solution de sms marketing
  • une fonction très intéressante d’intelligence artificielle au service de votre marketing. celle ci permet par exemple de sélectionner au mieux les contacts de sa mailing liste en fonction de leur comportement lors de la création de campagnes.

L’IA et l’analyse des données en général est de plus en plus présente dans le monde du marketing digital et intervient à tous les étages de sa stratégie. De l’analyse de données brutes à l’utilisation d’algorithmes pour augmenter ses performances, comprendre le Data Business est devenue un atout majeur.

Sarbacane offre une offre d’essai gratuite d’un mois comprenant l’envoi de 500 mails, puis des solutions dès 59€ par mois.

Les plus de Sarbacane:

  • un accompagnement personnalisé
  • une fonction d’IA novatrice pour rationaliser et optimiser ses décisions

A ce stade vous disposez:

  • d’une méthode de capture d’email pour enrichir votre liste de contact
  • d’une plateforme d’emailing qui convient à vos besoin

Il est temps maintenant de s’attaquer à la grosse partie du sujet: la conception et la réalisation de votre première campagne d’emailing.

Là, pas de place au hasard. Avant même l’écriture de votre mail, il est important de bien cadrer votre campagne, d’avoir une idée claire de votre objectif.

Pour intéresser vos contact, il faudra bien sûr peaufiner votre mail et ne pas oublier les éléments indispensables du mail qui convertit.

 

#3 Comment gérer sa campagne ?

 

Avant de parler des mails, il faut se pencher sur la cible. Car la source d’une campagne d’emailing réussi repose sur ce principe: envoyer le bon mail, à la bonne personne, au bon moment.

Quel mail envoyé ?

Quels sont les objectifs de cette campagne ? Quels résultats atteindre ? Quel facteur de croissance de mon entreprise améliorer ?

Si vous ne vous posez pas ces questions au début de votre campagne, vous ne pouvez pas être efficace.

Imposez-vous un but précis, en vous aidant d’un concept clé de marketing, le SMART goal.

Ainsi le but de votre campagne doit être:

  • Spécifique : vous devez clairement exprimer votre but, ce que vous souhaitez pour votre entreprise, de manière claire pour vos collaborateurs et surtout pour vous (je veux améliorer la visibilité de mon site internet grâce à ma campagne de référencement organique)
  • Mesurable: des données objectives et facilement accessibles doivent vous permettre de mesurer vos progrès au fur et à mesure (pour cela, j’analyserai l’évolution de mon trafic sur les posts importants de mon site)
  • Acceptable: le but est d’améliorer votre entreprise, fixez-vous des objectifs ambitieux (je voudrais tripler mon affluence)
  • Réaliste: en restant dans des bornes qui vous permettront d’atteindre votre objectif sans frustration (je ne pense pas pouvoir dépasser les 10 000 visiteurs pour le moment)
  • Temporel: limitez votre objectif dans le temps pour une meilleure appréciation des effets de votre campagne (je me fixe 2 mois pour atteindre mon but)

Avec des objectifs clairs, vous pourrez mieux avancer et définir votre type de mail:

  • newsletter: partages des nouveaux articles et autres posts
  • fiche produit: mise en avant d’un nouveau produit
  • annonce promotionnelle : augmentation des ventes

À qui s’adresse ma campagne d’emailing ?

N’oubliez pas que vous parlez à des personnes et non à des boîtes (mails)! Et ces gens veulent entendre le bon message adapté à leur état d’esprit du moment.

Dans cet article, je suppose que vous avez déjà un système de capture d’email. Pas encore ? Suivez ce chemin pour en savoir plus, notamment comment capturer des mails opt-in.

C’est là que la segmentation joue un rôle clé dans votre réflexion. Et pour s’orienter vers les bonnes personnes, il faut …des objectifs clairs.

La première donnée importante à éclaircir: suis-je sûr que mes contacts sont opt-in ? Mon système de capture est-il efficace ? En effet, si les personnes ne s’intéressent pas à votre produit, ils n’ouvriront pas vos mails ! C’est donc l’occasion de faire un petit tri dans vos contacts.

Une fois cette étape franchie, posez-vous la question: quelle phase du cycle d’achat viser ?

Vos leads sont en effet comme de petits fruits qui grandissent jusqu’à être mûrs. Ils passent pas différents stades:

  • phase de découverte: la personne découvre votre produit, par hasard ou en recherchant une solution à son problème (la graine est plantée)
  • phase de recherche: la personne va se renseigner, comparer à d’autres produits similaires (croissance du fruit et maturation)
  • phase de décision: elle est prête à acheter ce que vous proposez (le fruit tombe de l’arbre)

Bon, j’espère, avec cette métaphore sucrée, vous avoir bien fait comprendre qu’avec un état d’esprit différent vos leads ne seront pas sensibles aux mêmes messages propagés par vos mails.

C’est pourquoi il faut bien connaître le profil de votre acheteur idéal, le “buyer’s persona”.

Envie d’en savoir plus ? C’est par ici.

Par ailleurs, outre le cycle d’achat, prenez en compte les autres caractéristiques de vos leads: sexe, milieu socio-économique, habitude… quand vous avez accès à ces informations.

 

#4 Comment réaliser un mail pertinent

Le monde bouge très vite, vos leads également! Et leur temps est précieux. Si vous ne captez par leur intention, ils ne vous liront pas. Pire, ils risquent de ne même pas ouvrir votre mail amoureusement concocté. Et votre message partira à la poubelle.

Pour éviter la catastrophe, analysons les éléments importants d’un bon mail

La première impression compte !

Vous pouvez optimiser votre message avant même l’ouverture de celui-ci. Plusieurs points à travailler:

  • le nom de l’expéditeur: tout simplement ! Évitez les noms impersonnels comme votreboite@contact.com. Vous-même, est-ce que vous voudriez ouvrir un mail d’un tel destinataire ? Mettez votre nom ou celle de l’entreprise ! Si la situation s’y prête, pourquoi ne pas inventer un personnage (le site venteprivées.com utilise cette stratégie.)
  • l’objet de votre mail: n’oubliez pas avec quel segment vous communiquez ! Les personnes en recherche de solutions seront plus sensibles aux termes “découvrez…”,”envie de…” ; alors que celles en phase de décision préfèreront les “Baisse des prix sur [votre produit]”, “Derniers jours de l’offre”.
  • le pré-header: c’est le petit résumé de mail qui apparaît à la suite de l’objet. Il doit être court, clair et logique avec votre stratégie.

Le corps de votre mail

Nous y voici enfin, le mail ! Même si vous avez maintenant compris que le mail n’est pas la seule partie importante d’une campagne réussie, il est toutefois à travailler sérieusement.

Rappelez-vous, vos lecteurs n’ont souvent pas le temps et vont rapidement décider si votre message est digne d’intérêt ou non. Il faut donc capter leur intention rapidement !

Pour vous à rédiger un mail impactant, il y a AIDA. Attention, Intérêt, Désir, Action. Déçu,vous vous attendiez à une charmante compagnie ? Ne partez pas, vous allez voir que cette AIDA là est pleine de de ressource !

AIDA vous aide à réaliser une démarche progressive, chaque étape amenant à l’autre:

  • Attention: avec des phrases courtes mises en valeur, des chiffres, éventuellement une image, vous captez votre lecteur ce qui le conduit à avoir de
  • L’intérêt pour votre produit, développez donc ensuite, en restant succinct, ce que vous proposez, toujours dans votre démarche stratégique claire et définie. Une fois cet intérêt nourrit, vous allez inspirer du
  • Désir en finissant de prouver que votre objet, votre site, vos prestations, peu importe, sont ce qui répond à ses besoins. Une fois convaincue, il est temps de passer à
  • L’Action avec beau bouton qui le dirigera là où vous le souhaitez

Vous pouvez vous aider de la structure du mail qui va jouer un rôle d’entonnoir en dirigeant votre lead vers votre call-to-action.

Quelques stratégies pour créer un mail efficace

  1. Caricaturalement, 2 mises en forme différente sont possibles:
  • soit un texte simple, sans image, qui donne une dimension plus intime entre vous et votre lecteur. Il s’agit en effet de copier l’effet d’un email non commercial, d’autant plus efficace avec la personnalisation.
  • soit un mail plus riche en images, couleur et avec des variations de police d’écriture. Là, l’objectif est plutôt de mettre en avant votre marque, en affichant clairement votre logo, en montrant votre produit. Attention à rester “responsive” (on en parle juste après), surtout si vous utilisez beaucoup d’images ou de vidéos.
  1. Pensez d’emblée à construire un mail adapté à la lecture sur smartphone, c’est ce qu’on appelle le responsive design ou design adaptatif (pour traduire grossièrement.)

70% des mails sont en effet lus sur des smartphones !

Petite parenthèse SEO (mon autre passion !), Google indexe maintenant les pages depuis les versions mobiles même si vous recherchez sur un ordinateur ! Pour vous dire l’importance des smartphones dans le marketing !

Bon, revenons à nos moutons.

Les plateformes d’emailing proposent en général des fonctions pour rendre vos mails compatibles, mais une retouche manuelle est toujours indispensable!

Quel dommage de perdre quelqu’un parce qu’il ne peut pas cliquer sur votre lien ou bien voir votre produit !

Des changements importants sont parfois nécessaires comme: supprimer une image, changer l’arrangement de colonnes… et il est important de s’assurer du résultat final.

En deux mots: BE RESPONSIVE

  1. Développez votre style. C’est important pour créer (ou renforcer) votre identité de marque. Vos abonnés vous reconnaîtront immédiatement et vous liront régulièrement s’ils prennent plaisir à le faire.

Pfiou, nous avons bien progressé.

Résumons notre parcours, pour le moment nous avons:

  • définis des objectifs clairs à notre campagne
  • segmenté celle-ci afin qu’elle tombe sur les bonnes personnes
  • créer un mail attractif et conforme qui donne envie d’être lu

Il ne nous reste plus qu’à cliquer sur … send !

Mais attendez, le travail continue pour vous ! Vous croyiez vous en sortir si facilement ? (deuxième déception en un article !)

Il s’agit maintenant d’analyser votre campagne !

 

#5 L’analyse de campagne d’emailing.

 

Dans ce chapitre nous allons chiffres et termes barbares. Et oui, une bonne campagne implique de passer autant (voire plus) de temps autour de son email qu’à créer le mail lui-même.

Les résultats de votre campagne sont importants à consulter, comprendre et analyser pour pouvoir vous améliorer et gagner en efficacité.

Mais que sont devenus nos mails fraîchement envoyés ? Commençons par là.

La délivrabilité

La délivrabilité représente le pourcentage de mail reçu par rapport au nombre de mails envoyés. En d’autres termes, il permet d’estimer la quantité de mails arrivés à destination.

Il dépend de plusieurs facteurs:

  • La qualité de votre plateforme d’envoi. Celles-ci passent en effet des accords avec les fournisseurs réseau et les groupes offrant des services mails (Google, Microsoft…).

Les plateformes gratuites ont souvent un taux de délivrabilité catastrophique, pouvant frôler les 30 % !

Misez donc dès le départ sur des groupes sérieux qui offrent des services à petits prix et tout à fait convenables !

  • Les spammy words. Vous les connaissez sûrement et en avez déjà eu dans votre boîte mail: “URGENT”, “DERNIERS RAPPELS”, “Soldes exceptionnels”, etc.. Tous ses termes son filtrés et direction la case poubelle ! La casse est également filtrée, soyez donc vigilant (de toute façon, ça fait pas très joli, n’est-ce pas ?

Il existe aussi des données plus techniques, notamment sur les protocoles d’envois, mais je vous laisse consulter les articles de la rubrique en savoir plus, écrits par votre serviteur.

Deux types d’erreurs se produisent dans les cas où votre e-mail n’a pas pu être acheminé:

  • Les hard bounces (bounces pour rebond) sont des erreurs définitives liées à un problème d’accès à l’adresse. Soit parce qu’elle n’existe pas (ou plus), soit c’est le serveur qui a disparu ou bien à cause d’erreurs de protocole. Simple à réparer, supprimez les adresses concernées
  • Les soft bounces sont, elles, des erreurs qui peuvent être temporaires, par exemple une boîte mail surchargée, un serveur en maintenance. Vous pouvez donc laisser une seconde chance à l’adresse.

Votre message est bien arrivé dans la boîte, bien. Maintenant, concentrons-nous sur 2 données clés d’efficacité de votre campagne: le taux d’ouverture et le taux de clics .

Pour simplifier, j’utiliserai par la suite les abréviations anglaises, honte à moi !

Le taux d’ouverture

Le taux d’ouverture (open rate ou OR) mesure le nombre d’ouvertures de votre mail par rapport au nombre de messages bien arrivé. Il se décline en deux sous-groupes:

  • l’OR unique qui ne comptabilise qu’une fois l’ouverture d’un mail par un lead
  • l’OR total qui compte toutes les ouvertures

L’OR est un marqueur de l’impression que vous avez générée. Il est très influencé par:

  • La qualité de votre segmentation. N’oubliez pas: le bon mail à la bonne personne !
  • le pre-header
  • l’objet
  • le nom d’envoi
  • la fréquence d’envoi (on n’en a pas encore parlé, mais promis, on y arrive)

Il est donc important maximiser son OR en travaillant tous ses petits items.

Pour vous donner un chiffre grossier, un OR correct se situe entre 20 et 40 %. Toutefois, l’OR idéal est propre aux objectifs de chaque entreprise. Un OR de 20%, mais qui permet un ROI de 50 est suffisant pour une population très qualifiée et un panier moyen élevé.

Le taux de clics

Le taux de clics (click-through rate ou CTR) symbolise le nombre de clics sur le lien contenu dans votre message par rapport au nombre d’ouvertures.

Le CTR, c’est un peu le Saint-Graal de votre campagne d’emailing, car c’est là que vous voulez conduire vos lecteurs.

Là, c’est votre contenu qui est jugé.

Beaucoup d’éléments influent sur votre CTR:

  • La segmentation, encore et toujours. Mettez-vous dans la tête de votre public, pourquoi irais-je cliquer sur un lien vers un truc qui ne m’intéresse pas?
  • La présence… d’un lien ! Ne l’oubliez pas (cas d’école déjà vu)
  • la présence d’un call-to-action bien mis en valeur
  • le travail global réalisé sur la conception du mail

Le CTR n’est rien de moins qu’un taux de conversion, car il permet de quantifier votre objectif.

Et vous ne vous êtes pas ennuyé à faire de beaux mails pour que personne n’aille vers là où vous voulez aller !

En résumé, une fois votre campagne lancée, pour mesurer son efficacité il faut prendre un compte:

  • La délivrabilité: mon message arrive-t-il à destination ?
  • Le taux d’ouverture: mon message donne-t-il envie d’être lu ?
  • Le taux de clics: ce que je propose intéresse-t-il mon public ?

Avec ses données, vous pourrez mieux comprendre:

  • pourquoi votre campagne a été un succès
  • comment reproduire ce succès
  • mieux cerner les problèmes et vous améliorer.

Et pour s’améliorer et gagner du temps, il faut parler tests ! Le testing, pour toute stratégie marketing, même en dehors de l’emailing, est un moyen de faire levier sur l’efficacité de votre campagne.

Les tests A/B

Dans cette partie, encore peu de choses glamours et encore des chiffres. Mais accrochez-vous, vous avez déjà bien avancé !

Cette partie est cruciale pour pouvoir croître dans tous vos paramètres: ROI, fidélisation, etc…

Il est de fait rare de tomber du premier coup sur la campagne parfaite,mais alors comment savoir ce qui peut marcher ?

C’est là que les tests A/B vont pouvoir vous aider, avec méthode, à améliorer votre campagne .

Concrètement, le but est d’envoyer 2 mails différents, un mail A et un mail B, à un échantillon de votre mailing list et de comparer les métriques (CTR, OR…) afin de voir quel mail répond le plus efficacement à votre question.

Pour la suite, je parlerai de bras A (pour le mail A) et de bras B (pour le mail B).

Il y a 3 règles à respecter afin de profiter de la puissance des tests A/B:

  • ne modifier qu’un paramètre entre les deux bras : si vos 2 bras sont trop différents, vous ne pourrez pas les comparer, car vous ne saurez pas quels éléments influencent vos résultats
  • attendez suffisamment longtemps avant d’interrompre vos tests: pour cela, il est intéressant de connaître le temps moyen d’ouverture de vos campagnes
  • définissez un échantillon suffisamment grand dès le départ pour donner du sens à vos tests, ce qu’en statistique on appelle la puissance d’un test. Trop peu de contact dans chaque bras, vous ne serez pas si les différences constatées entre les bras sont significatives ou justes le fruit du hasard.

Les tests ne peuvent bien sûr pas se résumer à ces paramètres, mais si vous les respectez, vous améliorerez grandement l’efficacité votre stratégie.

Ah si j’oubliais un petit quelque chose… définissez un objectif clair à votre test ! Encore et toujours, ce que l’on conçoit bien s’exprime clairement et les mots pour le dire arrivent aisément (merci Boileau.)

Prenez un papier (physique ou numérique) et écrivez ce que vous attendez du test.

Par exemple: mon bouton CTA est-il suffisamment attractif ? En changeant sa position, vais-je augmenter mon CTR ?

Vous allez donc créer 2 bras: 1 avec un CTA en haut et 1 bras avec un CTA en bas.

Lancez le test.

La différence sur le CTR est-elle significative ?

  • oui: vous allez adopter le bras le plus performant
  • non: vous allez repenser un autre test afin d’essayer une autre stratégie sur le placement du CTA.

Voilà qui conclut cette petite partie sur les tests.

Les tests c’est bien plus que ça, surtout quand on aime les statistiques, comme moi !

Pour en savoir plus, suivez ce lien pour tout savoir sur les campagnes(promis, c’est lisible!).

 

Créez, testez, lancez, analysez, recommencez.

Nous voici au bout de ce guide, que j’ai créé afin qu’il soit le plus complet possible.

Mais, pas de secret, il faut se lancer dans le bain (ce qui peut faire peur, surtout au début) et, surtout, constamment se remettre en question et s’améliorer.

C’est pour cela que l’analyse et les tests sont importants à comprendre pour pouvoir exploiter leurs potentiels.

De plus, les coûts peu importants permettent de sereinement appréhender l’emailing.

Et à la fin de la boucle, il vous faudra repartir au début et respecter systématiquement toutes les étapes afin d’être efficace.

Bien sûr, la quantité de travail est différente en fonction de vos objectifs: l’envoi d’une newsletter à un segment fidèle ne demande pas autant d’étude qu’un lancement de produit.

Une fois maîtrisé, l’email marketing est un outil puissant. Vous pourrez alors vous lancer dans le lead nutruring.

 

#6 Marketing automation en emailing: gagnez en performance en automatisant vos campagnes

 

Qu’est ce que le marketing automation en emailing ?

Le marketing automation, que l’on pourrait traduire par marketing automatique ou automatisation marketing, est un ensemble de techniques ayant pour but l’automatisation de stratégies marketing.

Concrètement, en email marketing, cette technique offre la possibilité d’envoyer, en fonction de certains critères , automatiquement un message à une liste spécifique de contacts.

Son intérêt principal réside dans le gestion des actes récurrents en email marketing.

Imaginez devoir envoyer, à chaque nouvel inscrit sur votre mailing list, un message de bienvenue. Rien de plus chronophage !

Mais son intérêt repose aussi sur une meilleure gestion du ciblage. En envoyant directement un mail (ou une série de mail) à un nouveau contact, en fonction de ses critères, vous évitez les oublis et améliorez l’efficacité de votre stratégie.

Les auto-répondeurs

Aweber est la première plateforme d’emailing à avoir mis en place la technologie d’auto-répondeur, aujourd’hui largement démocratisée et incluse dans le plupart des plateformes d’emailing.

Mais qu’est ce qu’un auto-répondeur ? C’est en fait une chaîne d’action se mettant en route lorsque une ou plusieurs conditions sont réunies. Une chaîne d’auto-répondeur classique contient donc en général:

  • un signal d’entrée: inscription sur mailing list, ouverture d’un certain mail, visite d’une page web spécifique. Plusieurs conditions peuvent être nécessaire pour déclencher la chaîne
  • un laps de temps personnalisé entre le déclenchement du signal d’entrée et la réalisation de l’action souhaitée
  • une action spécifique: envoi d’un message, ajout/retrait de tag sur un contact, redirection vers un autre auto-répondeur
  • un embranchement logique en fonction du comportement aux étapes précédentes(facultatif, fonction de la complexité des campagnes)

Les possibilités de personnalisation sont grandes et vous pouvez gérer des tonnes de stratégies, facilement et avec efficacité.

Quel est l’intérêt de la mise en place d’une stratégie de marketing automation ?

#1 L’automatisation d’actions récurrentes

On en a déjà parlé plus haut, mais automatiser votre business est le meilleur moyen d’augmenter vos performances. Par exemple, 70% des emails de bienvenue sont lus par les internautes, ce qui est un excellent moyen de commencer à travailler vos leads. Pourquoi ne pas mettre un lien dirigeant vers vos produits/services depuis votre mail de bienvenue ? Et voilà comment améliorer votre conversion simplement et fortifier la relation avec vos leads !

#2 La mise en place de stratégies complexes

Comme évoqué plus haut, la simplicité apparente du système cache en fait un puissant outil marketing. Vous pouvez implémenter un tunnel de vente quasi automatisé transformant vos leads en clients puis en fidèle, sans rien faire !

Ou presque, car il va vous falloir auparavant connaître votre public, élaborer des stratégies clairs. Le risque est en effet de voir vos leads arriver dans des cul-de-sacs desquels ils ne pourront pas sortir. Rien de plus frustrant de voir sa stratégie bloquée au moment de la conversion après une belle progression des leads !

#3 Améliorer sa segmentation, nettoyer sa base de contacts

Avec la possibilité de mettre des attributs (de tagger) vos contacts en fonction de leur comportement, vous pourrez optimiser votre segmentation et même mettre à jour des comportements particuliers sur lesquels vous pourrez jouer.

C’est également le moment parfait pour assainir vos bases de contact, en supprimant par exemple ceux qui n’ont pas ouvert vos 10 derniers mails.

#4 Le lead scoring

Avec l’automatisation vous pouvez attribuer un score à chaque client en fonction de son comportement. C’est le lead scoring et c’est puissant !

Par exemple, vous pouvez concentrer la vente d’un produit particulier au bons acheteurs en leur envoyant directement un message redirigeant vers votre produit et inclure les acheteurs uniques dans un autre tunnel, plus long, pour les conduire vers un nouvel achat.

#5 Réchauffer vos contact

En permettant l’envoi différé de mails, le marketing automation est un excellent moyen pour récupérer des lead et relancer l’avancée dans le parcours d’achat.

De même, les emails de relance de panier abandonné. Jusqu’à 3 emails est en général un bon compromis afin d’éviter le sentiment de spam.

#7 Lead nutruring

 

J’aurais pu en parler dans la partie sur la segmentation, mais le lead nutruring nécessite déjà de bien maîtriser différents outils et je trouve plus pertinent d’en parler seulement maintenant.

Nous pourrions traduire ce (nouvel) anglicisme par “nourrir ses leads”, c’est-à-dire les faire progresser dans leur cycle respectif.

Car nous avons pas mal parlé de segmentation jusqu’à maintenant, mais en restant plutôt passifs. Il s’agissait de repérer quel segment est le plus intéressé par notre message et à le sélectionner dans notre stratégie.

Toutefois, les leads sont des gens, n’est-ce pas ?

Leur comportement change au fur et à mesure du temps, et ceux qui découvrent votre produit passeront, pour certains, dans une phase de décision/prise d’information. Votre message devra donc s’adapter en conséquence !

Le lead nutruring implique donc une constante adaptation et surtout… de la patience !

Le temps de progression peut être long pour des produits chers ou quand vous vous adressez à des entreprises.

En créant une relation et en la nourrissant, vous serez récompensé par un nouveau client fidèle. La confiance étant clé dans cette nouvelle relation.

Ouf, passionnant tout cela, n’est-ce pas ?

Vous pouvez compléter vos connaissances avec les articles liés à ce sujet.

Des questions ? Posez-les en commentaires, je me ferai un plaisir d’y répondre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *